2016-12-28

Zébrures écarlates : commentaires de la blogueuse Bookish Queen


Voici les commentaires publiés sur le blogue de Bookish Queen et aussi diffusé sur le site Focus Littérature :

« J’ai reçu Zébrures écarlates en partenariat avec l’auteur que j’ai eu la chance de rencontrer au Salon littéraire du Québec. Merci beaucoup à vous de m’avoir fait découvrir l’univers du détective Ives d’Arch.

Dans ce roman, on fait la connaissance du détective archiviste Ives d’Arch qui se voit confier une mission. C’est après avoir reçu un courriel troublant d’une ancienne amoureuse avec qui il avait perdu contact, qu’il se voit entraîner dans une grande enquête concernant des documents catalans disparus. En parallèle, on découvre l’histoire d’autres personnages ayant existé des années auparavant, mais qui joueront un rôle essentiel dans le dénouement de l’enquête d’Ives. Chacun d’eux a un lien direct avec l’affaire et c’est grâce à leurs souvenirs que la vérité pourra enfin être dévoilée.

J’ai grandement apprécié ma lecture de ce polar qui fait plus de 700 pages! Une brique comme on dit, mais dans laquelle chaque mot est réfléchi et méticuleusement choisi afin de donner un sens à cette histoire. La plume de l’auteur m’a conquise et je suis impatiente de découvrir davantage de ses romans.

Pendant notre lecture, on peut sentir la forte passion de l’auteur pour les archives et les connaissances historiques. Il réussit très bien à nous transmettre cette curiosité à travers son écriture. J’ai été impressionnée par la quantité de détails et d’informations qu’il a réussies à intégrer dans son roman. Il y a une panoplie de descriptions qui font en sorte que le lecteur à l’impression de se trouver au même endroit que les personnages et de faire partie de l’histoire avec eux.  Chapeau à l’auteur qui a surement dû passer plusieurs heures de recherche afin de donner vie à cette aventure.

Finalement, Zébrures écarlates ce n’est pas seulement une enquête pour retrouver des documents disparus, c’est aussi une histoire d’amour entre les différents personnages. On peut sentir à quel point Ives est attaché à Llura et Karl et qu’ils sont très importants à ses yeux. C’est pourquoi je pense que ce roman peut convenir à plusieurs types de lecteurs. Que vous aimiez la romance ou les polars, chacun peut y trouver son compte avec cette lecture! »

2016-12-27

Mon deuxième roman : une trouvaille prémonitoire


Au cours de l’été, j’ai trouvé par hasard, sur le rivage du fleuve Saint-Laurent, à Saint-Antoine-de-Tilly, cet objet annonciateur de la thématique de mon deuxième roman en attente de publication !

2016-12-20

Mon deuxième roman : de chapitre en chapitre


Chaque auteur utilise a sa méthode, sa recette, pour la rédaction de ses romans. Personnellement, je n’établis pas de plan initial. 

Au départ, je définis la thématique. Je me fais ensuite une idée assez claire de l’intrigue et des lieux de son déroulement. Je suis alors en mesure de fixer les tenants et aboutissants de l’histoire : comment débute le récit et comment il doit se terminer. 

Je passe en mode écriture, chapitre après chapitre, me laissant progressivement emporté et influencé par l’action et par les personnages eux-mêmes. Je pars à l’aventure avant les lecteurs, en espérant que ceux-ci auront le même plaisir que moi de découvrir les détails de la trame romanesque. 

Progressivement, je tiens à jour un tableau du contenu de chaque chapitre afin d’assurer une logique temporelle.

2016-12-16

Zébrures écarlates : un an déjà !


Il y a un an, mon premier roman, Zébrures écarlates mettant en vedette un détective archiviste hors du commun, publié par les Éditions GID de Québec sortait des presses de Marquis imprimeur. Un polar qui a fait du chemin tant au Québec qu'en France. Il ne reste d'ailleurs que quelques exemplaires du premier tirage.

Merci à toutes les lectrices et à tous les lecteurs pour les commentaires des plus positifs que vous m’avez transmis. Vos encouragements m’ont définitivement incité à récidiver : un deuxième polar devrait être disponible au cours de l’année 2017. Un roman noir est en cours de rédaction : qui sait, vous pourrez peut-être le savourer d’ici la fin de la prochaine année. Sans compter qu’une suite aux aventures de Ives d’Arch est aussi prévue.

2016-12-10

Mon deuxième roman : envoi du manuscrit


21 jours avant l’échéance que je m’étais fixée, je viens de terminer la dernière version de mon deuxième roman, un polar qui remettra peut-être en question votre rapport au temps qui passe, au présent qui n’est que passé et au futur qui n’est qu’un passé en devenir. En souhaitant que vous ne plongerez pas dans un trouble obsessif comme mon personnage principal.


À la recherche d’un éditeur québécois, j’ai procédé à un premier envoi du manuscrit : quatre exemplaires en format papier et quatre autres sous forme de fichier PDF. Le sort en est jeté.

2016-12-08

Zébrures écarlates : le cadeau de Noël idéal pour un,e archiviste


Connaissez-vous un,e archiviste ? Offrez-lui, à Noël, le cadeau idéal. Celui d'entrer dans l’univers du détective archiviste québécois, Ives d’Arch, et de l'accompagner dans sa première aventure au Québec, en Catalogne et en France à la recherche d'un manuscrit précieux disparu à Barcelona en 1954 :

  • Au Québec, compléter le formulaire de commande postale - http://bit.ly/1LYDl2f - et obtenez un exemplaire dédicacé, sans frais d'expédition (au Québec seulement).
  • Ailleurs en Amérique du Nord, demandez à votre libraire de vous le commander : ISBN 978-2-89634-277-8.
  • En France, commandez-le sur la boutique en ligne de la Librairie du Québec à Paris : http://bit.ly/1T63KwA

2016-12-07

Mon deuxième roman : la version 3 est terminée


Je viens de compléter la révision complète du manuscrit pour en produire une troisième version : 216 pages, 40 chapitres, 62348 mots. Elle a été remise à une lectrice pour commentaires d’ensemble et dernières corrections avant l’envoi au début de janvier 2017 à des comités de lecture de quelques éditeurs québécois. 

2016-12-06

Zébrures écarlates : un polar différent pour Noël


À Noël, entrez vous aussi dans l’univers du détective archiviste québécois, Ives d’Arch, et accompagnez-le dans sa première aventure au Québec, en Catalogne et en France.

  • Au Québec, compléter le formulaire de commande postale - http://bit.ly/1LYDl2f - et obtenez un exemplaire dédicacé, sans frais d'expédition (au Québec seulement).
  • Ailleurs en Amérique du Nord, demandez à votre libraire de vous le commander : ISBN 978-2-89634-277-8.
  • En France, commandez-le sur la boutique en ligne de la Librairie du Québec à Paris : http://bit.ly/1T63KwA

2016-11-30

Mon deuxième roman – Version 2 du manuscrit complétée


Et voilà ! Je viens de terminer la deuxième révision de mon manuscrit : 218 pages et 62496 mots.

Cette étape m’a permis d’assurer la cohérence entre les différents chapitres écrits progressivement, à ajuster les temps des verbes, la graphie des noms de personnes et d’organismes. J’ai aussi ajusté certaines descriptions des personnages et des lieux. J’ai complété quelques dialogues afin de les rendre plus réalistes. Et corrigé plusieurs coquilles.

J’en ai aussi profité pour intégrer une mention géographique et temporelle au début de chaque chapitre afin de bien situer le lecteur dans l’espace et dans le temps. Le temps qui un des acteurs au centre même de cette fiction : un polar plus classique avec un enquêteur et un meurtrier récidiviste.


Prochaine étape : la production d’une troisième version en m’assurant de retirer les éléments qui me semblent encore redondants.

2016-11-29

Mon deuxième roman : consolidation chronologique


Avant de commencer la première révision complète du texte, j’ai procédé à la consolidation chronologique des événements dans le déroulement de l’action. J'ai dressé un tableau couvrant les années 1980 à 2014 applicable aux principaux personnages. Y sont notés les éléments marquants de l'histoire. 

Après vérification de l'ensemble, je n'ai modifié que quatre dates afin d’assurer l’ordre logique du récit. 

2016-11-24

Mon deuxième roman : première version


Ça y est, la première version de mon deuxième roman est terminée : 40 chapitres, 206 pages en Times New Roman 12 points à double interligne et 61627 mots. Le travail de révision débute maintenant. 

Objectif : un manuscrit prêt à soumettre à un éditeur d’ici le 31 décembre 2016.

2016-11-22

Mon deuxième roman : la documentation



La mise en place d’une nouvelle fiction exige la constitution initiale et progressive d’une abondante documentation, particulièrement lorsqu’on souhaite arrimer le récit à une réalité géographique et historique. Ma formation initiale d'historien m’incite à rechercher des éléments descriptifs des événements, des lieux, des objets, du contexte chronologique. Différentes sources fournissent les informations désirées : les journaux, des photographies, des catalogues, des bibliographies, des calendriers annuels, des relevés météos et, bien sûr, Internet. 

2016-11-15

Mon deuxième roman… en devenir


De nouveaux personnages. À Québec. Dans la vieille ville, mais aussi dans le quartier de mon enfance, Limoilou. Un tueur en série qui ne laisse aucune trace. Le premier dans l’histoire de la Capitale nationale. Compulsif et psychotique, obsédé par le temps. En quête d’éternité. Un détective, à quelques mois d’une retraite bien méritée, qui se serait bien passé de cette enquête. Des chronographes et des codes chiffrés énigmatiques. 

2016-11-08

Zébrures écarlates : en attendant la suite


Avant de m’attaquer à la suite des aventures du détective archiviste Ives d’Arch qui, vous vous en doutez certainement, sera en quête de documents d’archives volés, j’ai continué l’écriture d’un deuxième roman. « Continué », parce que je l’avais débuté pendant que le premier livre était en cours d’édition. J’ai fait une pause pour m’investir dans sa diffusion. J’ai repris le collier, il y a quelques semaines, et j’en suis aux trois quarts du récit dans sa première version. Je vise un manuscrit définitif d’ici la fin décembre.


Je vous en reparle dans les prochaines capsules.

2016-11-01

Zébrures écarlates : causerie à l’EBSI


Le mardi 8 novembre 2016, à l'heure du midi, j’aurai le plaisir de rencontrer les étudiants et les professeurs de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal. L’activité prendra la forme d’une causerie intitulée « De l’idée d’un roman à sa disponibilité en librairie » :


Résumé : l'idée de créer un personnage de fiction, détective archiviste de son état, est née au milieu des années 90. Le projet d'écriture d'un polar sur le thème des documents d'archives perdus, disparus ou volés a progressivement mûri jusqu'en 2013. Une première version a été rédigée sur une période d'un an. Une fois le manuscrit prêt pour publication : la quête d'un éditeur jusqu'au lancement du livre et sa disponibilité en librairie. Une causerie qui décrira les tribulations d'un écrivain en apprentissage, en quête de lectrices (et de lecteurs), dans l'univers de l'édition québécoise.

2016-10-26

Pourquoi j’écris




Pour paraphraser Martin Page (Manuel d’écriture et de survie. – Paris : Éditions Points, 2015 – page 117) :


J’écris parce que je porte des histoires et des personnages en moi, parce que je désire être publié, parce que je souhaite être lu, parce que j’aime ça.

2016-10-25

Zébrure écarlates : une soirée d’Halloween mémorable


Découvrez, vous-aussi, la surréaliste soirée d’Halloween 2008 du détective archiviste Ives d’Arch, en compagnie, entre autres, de Leonard Cohen, des Dales Hawerchuk, de Heifi Hauge… et d’un zèbre :

2016-10-18

Zébrures écarlates : causerie au Collège Lionel-Groulx


Le mercredi  26 octobre 2016, à l'heure du midi, j’aurai le plaisir de rencontrer les étudiants en Techniques de la documentation du Collège Lionel-Groulx à Sainte-Thérèse. L’activité prendra la forme d’une causerie intitulée « De l’idée d’un roman à sa disponibilité en librairie ».

À l’aide de certains documents qui ont mené à la parution de ma première œuvre de fiction, je présenterai ma démarche d’écriture ainsi que les étapes à franchir avant la réalisation du rêve de tout écrivain potentiel : tenir dans ses mains le fruit de son imagination et s’imprégner de « l’odeur de la cellulose et de l’encre d’imprimerie ».

2016-10-11

Rencontre littéraire autour d’un bon café


Aujourd’hui, j’ai le plaisir de rencontrer à Québec Marta Tàpias Sabé, de Barcelona, qui vient de terminer l’écriture de son premier roman qui sera prochainement publié en Catalunya. Une belle occasion d’échanger, autour d’un bon café, sur la littérature québécoise et catalane et l’édition de romans dans nos deux pays.

2016-10-04

Zébrures écarlates : l’origine du nom du détective archiviste Ives d’Arch


En faisant du ménage dans mes archives personnelles, ce qui veut dire détruire ce qui est devenu inutile et réorganisation des traces des activités professionnelles et personnes passées, j’ai retrouvé ce premier manuscrit. Amorce d’une fiction qui n’avait eu de suites. Un texte d’une dizaine de pages, rédigé en 1993-94 (?), qui débutait par quelques mots qui se sont gravés dans ma mémoire : « Les carpes de l’Onyar suffoquaient… » Un début de récit mettant en vedette un personnage fictif, à Girona (Catalunya) : Yves d’Arche (sic), hé oui! C’est étrange : j’ai à la fois hâte et une certaine appréhension de le relire après toutes ces années. À suivre.

2016-09-27

Salons littéraires : apprentissage du métier d’écrivain


En tant que nouvel écrivain, je suis en apprentissage. Après la publication, les lancements officiels, la courte présence sur les tablettes des librairies, quoi de mieux qu’un salon littéraire pour aller à la rencontre des futur(e)s lectrices et lecteurs et faire la connaissance d’autres auteur(e)s et d’autres écrivain(e)s. Plutôt agréable comme activité.

2016-09-22

Zébrures écarlates : une pause littéraire en Haute-Mauricie

Voici l’affiche officielle de l’événement Pause littéraire qui se tiendra à Shawinigan et auquel je participerai avec une vingtaine d’autres auteurs québécois. Vous pourrez y faire dédicacer votre exemplaire de mon polar Zébrures écarlates.


2016-09-20

Réflexion d'écrivain : les personnages qui envahissent votre vie

Lu dans Joël Dicker, Le Livre des Baltimore. – Paris : Éditions de Fallois, 2015.

« Écrire un livre, c’est comme ouvrir une colonie de vacances. Votre vie, d’ordinaire solitaire et tranquille, est soudain chahutée par une multitude de personnages qui arrivent un jour sans crier gare et viennent chambouler votre existence. Ils arrivent un matin, à bord d’un grand bus dont ils descendent bruyamment, tous excités qu’ils sont du rôle qu’ils ont obtenu. Et vous devez faire avec, vous devez vous en occuper, vous devez les nourrir, vous devez les loger. Vous êtes responsable de tout. Parce que vous, vous êtes l’écrivain. » (p. 15)


2016-09-19

Zébrures écarlates : Dédicaces à Shawinigan, samedi 24 septembre 2016


Le 24 septembre 2016, de 9 h 00 à 17 h 00, je serai présent, en compagnie d'une vingtaine d'autres auteurs, à l’événement « La Pause littéraire » qui se tiendra à la Plaza de la Mauricie, à Shawinigan. C’est avec plaisir que je dédicacerai mon polar Zébrures écarlates dont une partie de l’action se déroule dans la région.


Venez me rencontrer à cet événement littéraire régional qui en est à sa deuxième édition en Mauricie.

2016-09-14

Zébrures écarlates : Bonnes nouvelles pour les lecteurs européens


La librairie du Québec à Paris propose désormais l’achat de livres en ligne avec paiement sécurisé. Le nouveau site permet facilement de commander depuis la France mon polar Zébrures écarlates mettant en vedette le détective archiviste québécois Ives d'Arch : http://www.librairieduquebec.fr/recherche/resultat.html.  

2016-09-13

Zébrures écarlates : à propos des Éditions GID


J'ai choisi de publier mon premier roman aux Éditions GID. Drôle de hasard puisque j'ai œuvré dans un domaine professionnel identifié par le même acronyme [GID (gestion intégrée des documents)]. Là s’arrête le parallèle :

« Les Éditions GID conçoivent et publient des ouvrages qui témoignent du patrimoine et de l’histoire et qui se veulent de catégorie «grand public». Sous la direction de Serge Lambert, historien, la maison d’édition a opté pour la réalisation de volumes de grande qualité dont le contenu et le mode de présentation séduisent les lecteurs, incitent à refaire assidûment le voyage d’une couverture à l’autre. »

[…]

« Par ses publications, Les Éditions GID permettent à de nouveaux auteurs, qu’ils soient historiens, photographes, romanciers ou autres, de publier pour la première fois. La maison d’édition a surtout pris une place dans le monde de l’édition en usant à la fois du texte et de la photographie ancienne ou contemporaine pour transmettre l’information pertinente afin de mieux faire connaître l’histoire des régions du Québec qui, somme toute, demeure méconnue, voire inconnue. Dans certains cas, les nombreux ouvrages des collections de la maison d’édition constituent les premiers titres consacrés à l’histoire d’une région. De plus, Les Éditions GID cherchent constamment à mieux faire connaître des personnages qui ont fait l’histoire d’une région concernée ou qui ont œuvré dans un domaine particulier. »  

2016-09-06

Zébrure écarlates : disponibilités hors Amérique

Il est actuellement possible de se procurer Zébrures écarlates dans les pays suivants : France, Italie, Espagne, Portugal, Royaume-Uni, Allemagne. Australie… et Corée du Sud :


2016-08-30

Zébrures écarlates : voyager à peu de frais avec un héros québécois hors du commun


Voyagez au Québec, en Catalunya (Barcelona et Girona), dans le sud de la France (Catalogne du nord) et à Paris, en vous immisçant dans l’univers et dans les premières aventures du détective archiviste québécois Ives d’Arch.

2016-08-19

Zébrures écarlates : disponible en Corée du Sud

La chaîne de librairie KYOBO annonce la disponibilité en Corée du Sud de la première enquête du détective archiviste Ives d’Arch (cliquer sur l'image pour l'agrandir) :


2016-08-18

Zébrures écarlates : images, sons et odeurs... à l’origine de l’inspiration


Personnellement, quand je lis une œuvre de fiction, peu importe les lieux physiques où se déroule l’action, j’aime bien être emporté par les images que le texte nous suggère. Un peu comme si on était au cinéma. La description des personnages, les attitudes, l’action, les lieux géographiques prennent forment dans notre imaginaire de lecteur jusqu’à parfois se sentir soi-même partie de l’histoire racontée. Je vous laisserai en juger, mais j’ai tenté dans ce premier récit d’imprégner ainsi les lecteurs des images, des sons et des odeurs qui sont à l’origine de mon inspiration.

2016-08-17

Zébrures écarlates : à La Pause Littéraire de Shawinigan


Le 24 septembre 2016, je serai présent à l’événement « La Pause Littéraire » qui se tiendra à la Plaza de la Mauricie, à Shawinigan pour dédicacer mon polar Zébrures écarlates dont une partie de l’action se déroula d’ailleurs en haute Mauricie.

2016-07-20

Zébrures écarlates : au Salon littéraire du Québec à Sainte-Marie de Beauce


Les 5 et 6 novembre 2016, je participerai au Salon littéraire du Québec, édition Chaudière-Appalaches dont voici en primeur l'affiche officielle. J’aurai le plaisir de dédicacer mon roman Zébrures écarlates à tous les amants de polars québécois. Au plaisir de vous y rencontrer.

2016-06-29

Zébrures écarlates – Lecture d’été pour archivistes

Où vous procurer votre exemplaire :

AU QUÉBEC

Dans une librairie près de chez vous – Au besoin, demandez au libraire de vous le commander

Boutiques en ligne

Directement de l’auteur


AILLEURS AU CANADA

►Dans une librairie près de chez vous – Au besoin, demandez au libraire de vous le commander


EN FRANCE

Boutiques en ligne

2016-06-22

Zébrures écarlates : un nouveau lecteur


La semaine dernière, j’accueillais des collègues archivistes français de passage au Québec. Comme toujours, j’aime emmener mes visiteurs à l’île d’Orléans, dans un lieu peu connu des touristes afin d’admirer la magnifique vue sur la silhouette de Québec, la côte du sud, la baie de Beauport, jusqu’à la Dame blanche, la majestueuse chute Montmorency.


Et surprise : un ancien collègue des Archives nationales du Québec, avant BAnQ, qui en faisait autant avec ses visiteurs de l’Hexagone. J’en ai donc profité pour lui dédicacer un exemplaire de Zébrures écarlates mettant en vedette un héros virtuel qui aurait pu être un de ses collègues de travail au cours des années 80.