2016-11-30

Mon deuxième roman – Version 2 du manuscrit complétée


Et voilà ! Je viens de terminer la deuxième révision de mon manuscrit : 218 pages et 62496 mots.

Cette étape m’a permis d’assurer la cohérence entre les différents chapitres écrits progressivement, à ajuster les temps des verbes, la graphie des noms de personnes et d’organismes. J’ai aussi ajusté certaines descriptions des personnages et des lieux. J’ai complété quelques dialogues afin de les rendre plus réalistes. Et corrigé plusieurs coquilles.

J’en ai aussi profité pour intégrer une mention géographique et temporelle au début de chaque chapitre afin de bien situer le lecteur dans l’espace et dans le temps. Le temps qui un des acteurs au centre même de cette fiction : un polar plus classique avec un enquêteur et un meurtrier récidiviste.


Prochaine étape : la production d’une troisième version en m’assurant de retirer les éléments qui me semblent encore redondants.

2016-11-29

Mon deuxième roman : consolidation chronologique


Avant de commencer la première révision complète du texte, j’ai procédé à la consolidation chronologique des événements dans le déroulement de l’action. J'ai dressé un tableau couvrant les années 1980 à 2014 applicable aux principaux personnages. Y sont notés les éléments marquants de l'histoire. 

Après vérification de l'ensemble, je n'ai modifié que quatre dates afin d’assurer l’ordre logique du récit. 

2016-11-24

Mon deuxième roman : première version


Ça y est, la première version de mon deuxième roman est terminée : 40 chapitres, 206 pages en Times New Roman 12 points à double interligne et 61627 mots. Le travail de révision débute maintenant. 

Objectif : un manuscrit prêt à soumettre à un éditeur d’ici le 31 décembre 2016.

2016-11-22

Mon deuxième roman : la documentation



La mise en place d’une nouvelle fiction exige la constitution initiale et progressive d’une abondante documentation, particulièrement lorsqu’on souhaite arrimer le récit à une réalité géographique et historique. Ma formation initiale d'historien m’incite à rechercher des éléments descriptifs des événements, des lieux, des objets, du contexte chronologique. Différentes sources fournissent les informations désirées : les journaux, des photographies, des catalogues, des bibliographies, des calendriers annuels, des relevés météos et, bien sûr, Internet. 

2016-11-15

Mon deuxième roman… en devenir


De nouveaux personnages. À Québec. Dans la vieille ville, mais aussi dans le quartier de mon enfance, Limoilou. Un tueur en série qui ne laisse aucune trace. Le premier dans l’histoire de la Capitale nationale. Compulsif et psychotique, obsédé par le temps. En quête d’éternité. Un détective, à quelques mois d’une retraite bien méritée, qui se serait bien passé de cette enquête. Des chronographes et des codes chiffrés énigmatiques. 

2016-11-08

Zébrures écarlates : en attendant la suite


Avant de m’attaquer à la suite des aventures du détective archiviste Ives d’Arch qui, vous vous en doutez certainement, sera en quête de documents d’archives volés, j’ai continué l’écriture d’un deuxième roman. « Continué », parce que je l’avais débuté pendant que le premier livre était en cours d’édition. J’ai fait une pause pour m’investir dans sa diffusion. J’ai repris le collier, il y a quelques semaines, et j’en suis aux trois quarts du récit dans sa première version. Je vise un manuscrit définitif d’ici la fin décembre.


Je vous en reparle dans les prochaines capsules.

2016-11-01

Zébrures écarlates : causerie à l’EBSI


Le mardi 8 novembre 2016, à l'heure du midi, j’aurai le plaisir de rencontrer les étudiants et les professeurs de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal. L’activité prendra la forme d’une causerie intitulée « De l’idée d’un roman à sa disponibilité en librairie » :


Résumé : l'idée de créer un personnage de fiction, détective archiviste de son état, est née au milieu des années 90. Le projet d'écriture d'un polar sur le thème des documents d'archives perdus, disparus ou volés a progressivement mûri jusqu'en 2013. Une première version a été rédigée sur une période d'un an. Une fois le manuscrit prêt pour publication : la quête d'un éditeur jusqu'au lancement du livre et sa disponibilité en librairie. Une causerie qui décrira les tribulations d'un écrivain en apprentissage, en quête de lectrices (et de lecteurs), dans l'univers de l'édition québécoise.